PAPA RATZINGER FORUM Forum, News, Immagini,Video e Curiosità sul nuovo Papa Benedetto XVI

Poésie, humour

  • Posts
  • OFFLINE
    sylvie.france
    Post: 112
    Registered in: 8/26/2005
    Junior User
    00 12/11/2005 12:11 AM
    Texte trouvé sur un groupe de discussions :

    Etre un Canal pour Dieu à tout instant


    Il y avait un petit garçon qui voulait rencontrer Dieu et il savait qu'il aurait un long voyage a faire car c'est loin où Dieu vit.
    Alors il emballa sa valise avec des Mars et des Cocas et il débuta sa journée.

    Quant il fut rendu 3 blocs plus loin, il rencontra une vieille dame.
    Elle était assise dans le parc, discutant avec quelques pigeons.
    Le garçon s'assit à côté d'elle et il ouvrit sa valise.
    Il se préparait à se prendre un coca, quand il remarqua que la vielle dame semblait avoir faim.
    Il lui offrit un biscuit.
    Elle le remercia en souriant. Son sourire était si beau qu'il voulut la voir sourire encore, alors il lui offrit un autre coca et encore une fois, elle sourit.
    Le garçon était enchanté.
    Tout l'après-midi se passa, ils mangèrent et burent sans jamais se dire un seul mot.

    Comme la noirceur arriva le petit garçon réalisa combien il était fatigué et il se leva pour partir, mais avant qu'il eut fait quelques pas, il se retourna, courut vers la vieille dame et lui donna une caresse.
    Elle lui donna le plus beau et grand sourire.

    Quand plus tard le petit garçon ouvrit la porte de chez lui, la mère fut surprise de voir une telle joie sur son visage.

    Elle lui demanda ''' Qu'as- tu fait aujourd'hui pour être si heureux?
    ''Il répondit '' J'ai eu un lunch avec Dieu '', mais avant que sa mère puisse répondre il ajouta, '' Tu sais quoi ? Elle avait le plus beau sourire que j'ai jamais vu! ''

    Pendant ce temps la vieille dame, aussi rayonnante de joie, s'en retourna chez elle,
    Son fils était sidéré par le regard de paix sur sa figure et lui demanda :
    '' Maman qu'est-ce que tu as fait aujourd' hui qui te rend si heureuse?
    Elle répondit : ''J'ai mangé des biscuits dans le parc avec Dieu '', mais avant que son fils réponde, elle ajouta, ''Tu sais il est beaucoup plus jeune que je ne le pensais ''.



    Comment accueillez vous DIEU dans l'instant présent ?
  • OFFLINE
    TERESA BENEDETTA
    Post: 410
    Registered in: 8/28/2005
    Senior User
    00 12/11/2005 2:44 AM
    SYLVIE- TRES, TRES BELLE FABLE! MERCI....
  • OFFLINE
    sylvie.france
    Post: 116
    Registered in: 8/26/2005
    Junior User
    00 12/11/2005 3:27 AM
    le fléau des progressistes


    -homme de droite :
    " Ainsi, vous ne buvez pas, vous ne fumez pas, vous ne draguez pas ... mais vous causez !"

    -homme de gauche :
    " Et vous prétendez que certaines de vos paroles font plus de ravages que l'alcool et le tabac réunis ? "

    -Joseph : éhéhéh ...riez , riez ...
  • OFFLINE
    sylvie.france
    Post: 150
    Registered in: 8/26/2005
    Junior User
    00 12/23/2005 1:32 AM
    Des saints animés par Thomas
    Trouvé sur le Forum Catholique qui a beaucoup d'humour [SM=g27823] :
    www.leforumcatholique.org/message.php?num=165390

    Saint Balle ?

    ou alors

    Saint Fliger ?
    Saint Surger ?
    Saint Primer ?
    Saint Sulter ?
    Saint Terdire ?

    Pourquoi pas saint Fluencer ?

    Et puis faut-il choisir un blanc saint ?

    Allez, je choisis saint Phonie.

    Mais il y a aussi les saintes, non ?

    Sainte Honnie, par exemple.
    Sainte Hure.
    Sainte Éligence aussi.
    et la plus connue, surtout en cette période :
    sainte Nuit (je sais, elle est nulle, mais bon)

    Thomas (cachez donc ce saint que je ne saurais voir...)

  • OFFLINE
    sylvie.france
    Post: 153
    Registered in: 8/26/2005
    Junior User
    00 12/24/2005 3:41 PM
    conte de Noël
    du site : www.yvettedefrance.com

    LES VISITEURS INATTENDUS

    Siméon, le vieux cordonnier, vivait seul dans un petit village perdu au creux des Rocheuses.
    Ses deux enfants partis pour les États ne lui écrivaient pas souvent.
    Sa femme, depuis longtemps, l'avait quitté pour un ciel plus serein.

    La franche et cordiale hospitalité du vieux Siméon lui avait mérité l'estime de tout le monde.
    Or voici que la nuit précédant Noël, le Christ Jésus lui apparaît en songe:
    "Siméon! Siméon! Ce soir, c'est Noël. Je viens chez toi."

    Le coeur plein d'une sainte joie, le sympathique cordonnier nettoie la boutique, prépare le repas, déblaie la dernière neige, décore l'humble cabane.
    Tout est prêt pour accueillir dignement le divin Visiteur.

    Voilà qu'aux neuf coups de l'horloge, Siméon entend frapper à la fenêtre.
    Il accourt, ouvre la porte: c'est un enfant tout en pleurs qui cherche sa mère.
    Vitement, le vieux Siméon rassure l'enfant et se hâte de le reconduire à ses parents.

    Le vieux cordonnier attend toujours avec hâte l'invité de marque, lorsqu'on frappe à nouveau à la porte.
    Entre alors une vieille grand-mère, toute courbée sous les ans et grelottante. "L'hospitalité, monsieur, pour l'amour de Dieu !" La chambre d'Hôte est bien prête, mais ce sera pour le céleste Visiteur.
    Pris de pitié, Siméon offre à la vieille grand-mère un bon thé bien chaud et quelques galettes.

    L'horloge égrène encore les heures, lorsqu'une troisième fois, le vieux Siméon devine le pas d'un visiteur. "C'est Lui!"" Vitement, il ouvre toute grande la porte.
    C'est un passant, affamé, vieilles bottines aux pieds, manteau troué sur le dos. Ému, le vieux Siméon lui donne ses propres chaussures et quelques vêtements plus chauds.

    Les douze coups de minuit depuis longtemps se sont éteints dans la nuit.
    Déçu, épuisé, le vieux cordonnier tombe dans un profond sommeil.
    Soudain, il sursaute; ses yeux ont peine à soutenir la lumière éclatante qui baigne sa maison.
    Une voix très douce appelle le vieux Siméon. Il la reconnaît: c'est le divin Visiteur !
    Siméon ! Siméon !
    - C'est toi, Jésus ?
    Oui, Siméon !
    - Seigneur, pourquoi n'es-tu pas venu? J'ai attendu en vain toute la nuit. Pour toi, j'avais tout préparé, nettoyé, décoré. Je désirais tant te voir.
    - Mais, Siméon, relève la tête. J'ai tenu promesse !
    A trois reprises, ce soir, j'ai franchi le seuil de ta porte.
    A trois reprises tu m'as accueilli: l'enfant tout en pleurs, la grand-mère toute transie, le mendiant affamé, c'était MOI ! ...

    ************
  • OFFLINE
    sylvie.france
    Post: 188
    Registered in: 8/26/2005
    Junior User
    00 1/5/2006 8:40 PM
    Benoit XVI vient d'être élu...
    le 20 avril 2005 une correspondante m'envoyait ceci :

    Benoit XVI vient d'être élu...

    Mais souvenons-nous de quelques papes qui ont marqué l'histoire :

    Le Pape Illion, le plus éphèmère de nos papes.
    Le Pape Illiotte, au moeurs légères.

    Le Pape Petier, grand imprimeur de bible.
    Le Pape Hié, grand pourvoyeur du précédent.
    Le Pape Hyrus, antique pape d'origine égyptienne.

    Le Pape Yélizt Hing, un asiatique tolérant le piercing.
    Le Pape Arazi, célèbre pour ses portraits.

    Le Pape Ou, venu de lointaines contrées.
    Le Pape Atango Charlie, dit "A380", disparu dans les Bermudes.

    Le Pape Annoel, petit barbu rougeot.
    Le Pape Poteur, grand Orateur .
    Le Pape Ibrossar, maìtre de L'épice.

    Le Pape Yves Or qui contribua à la déforestation du Sahara
    Le Pape Yécalk qui ne fit que reproduire son prédécesseur
    Le Pape Yé Money qui fut le premier à chanter la messe en Rock et à faire payer les places assises

    Le Pape Hille, grand adepte du bon goût
    et enfin,
    Le Pape Hilloma-Virus tellement irritant qu'il donna des boutons à tout le Vatican!
  • OFFLINE
    sylvie.france
    Post: 197
    Registered in: 8/26/2005
    Junior User
    00 1/10/2006 6:20 PM
    L'Enfer
    Elle est très connue sur le Net, mais pour le cas où elle aurait échappé à quelqu'un :

    La question suivante a réellement été posée en ces termes à l'Université de chimie de Washington :
    "L'Enfer est-il exothermique (dégage-t-il de la chaleur) ou endothermique (absorbe-t-il la chaleur) ? Justifiez votre réponse avec une preuve. "

    La plupart des étudiants écrivirent comme preuve de leurs théories la loi de Boyle (les gaz se réchauffent quand ils sont comprimés et se refroidissent quand ils se dilatent) ou une variante.

    Un étudiant, toutefois, a écrit ce qui suit :

    Premièrement nous avons besoin de savoir comment la masse de l'enfer évolue dans le temps. Ce qui signifie aussi que nous avons besoin de connaître le rythme auquel les âmes vont en Enfer et le rythme auquel elles en sortent. Je pense que nous pouvons sans crainte affirmer qu'une fois qu'une âme est en Enfer, elle n'en sortira plus. Par conséquent aucune âme ne sort des enfers. Pour ce qui est des nombreuses âmes qui vont en Enfer, examinons les différentes religions qui existent de par le monde aujourd'hui. Certaines d'entre elles décrètent que si vous n'êtes pas membre de leur religion, vous irez en Enfer. Comme plus d'une religion possède ce dogme et comme les gens ne pratiquent qu'une seule religion, nous pouvons en déduire que tout le monde (et toutes les âmes) vont en Enfer.

    Etant donné le rythme des naissances et des morts, nous pouvons en déduire que le nombre des âmes en Enfer augmente de façon exponentielle. Maintenant occupons-nous du rythme d'évolution du volume de l'Enfer. En effet, la loi de Boyle définit que pour que la température et la pression restent les mêmes, le volume de l'Enfer doit s'agrandir proportionnellement aux âmes qui s'ajoutent.

    Ceci nous donne deux possibilités :

    1) Si l'Enfer croît à un rythme plus lent que celui des âmes qui arrivent en Enfer, alors la température et la pression s'accroissent jusqu'à ce que l'Enfer craque de partout.

    2) Bien sûr, si l'Enfer s'agrandit à un rythme plus rapide que le nombre d'âmes en Enfer s'accroît, alors la pression et la température baissent jusqu'à ce que l'Enfer gèle tout entier.

    Qu'en est-il donc ?

    Si nous acceptons le postulat qui m'a été donné par Mlle Thérèse Banyan pendant ma première année d'université: "Il y aura une nuit froide en Enfer avant que je couche avec toi !", et prenant en compte le fait que je n'ai toujours pas réussi à avoir de relations sexuelles avec elle, alors et jusqu'à preuve du contraire, l'Enfer est exothermique.
  • OFFLINE
    TERESA BENEDETTA
    Post: 861
    Registered in: 8/28/2005
    Senior User
    00 1/10/2006 6:52 PM
    TRES GENIALE, SYLVIE! Et belle lecon en la physique, en plus!
  • OFFLINE
    sylvie.france
    Post: 206
    Registered in: 8/26/2005
    Junior User
    00 1/13/2006 8:25 PM
    Deux prêtres décidèrent d'aller en vacances à Hawaii.
    Deux prêtres décidèrent d'aller en vacances .

    Ils étaient déterminés à prendre de vraies vacances en ne portant rien qui pourrait les identifier comme étant membres du clergé donc aussitôt arrivés, ils achetèrent plusieurs choses comme des bermudas, shorts, chemises, gilets, sandales,lunettes soleil ... etc, etc.

    Le matin suivant, ils allèrent à la plage habillés comme des touristes. Ils sont donc assis sur leur chaise de plage, prenant leur drink au soleil en appréciant leur situation de vacanciers lorsqu'une belle grande blonde aux formes désirables et munie d'un bikini topless se promène devant eux en disant avec un grand sourire :
    - Bonjour Mon père, Bonjour Mon Père, à chacun d'eux.

    Ils sont éberlués. Comment savait-elle qu'ils étaient prêtres?

    Le jour suivant, ils sont revenus au magasin pour s'acheter d'autres costumes de plage encore plus modernes. Encore une fois assis sur leur chaise de plage, ils profitaient du soleil lorsque la même grande blonde aux rondeurs plus que souhaitées, dans un bikini - string, leur adresse avec un beau sourire :
    - Bonjour Mon Père, Bonjour Mon Père, et continua son chemin.

    Un des prêtres, n'en pouvant plus, l'interpelle:

    - Une minute, jeune fille.
    - Oui, mon Père dit-elle?
    - Nous sommes des prêtres et fiers de l'être, mais j'ai besoin de savoir. Comment savez-vous que nous sommes des prêtres habillés comme nous le sommes?

    - Mon Père, c'est moi, Soeur Catherine, dit-elle.

    [Modificato da sylvie.france 13/01/2006 20.27]

  • OFFLINE
    sylvie.france
    Post: 233
    Registered in: 8/26/2005
    Junior User
    00 1/28/2006 1:47 AM
    incroyable rencontre


    Bonjour
    je m'appelle Silvia ; je viens d'avoir cinq mois et je ne fais que ramper sur le sol
    Lorsque je sors en ville, c'est toujours avec maman.
    Aujourd'hui elle m'a pomponnée, parfumée et mise dans le porte bébé solidement noué autour d'elle
    je sens qu'il va y avoir un grand évènement , mais j'ai sommeil.
    Je m'endors tandis qu'elle marche rapidement dans l'air frais du matin.

    Lorsque je me réveille il y a un bourdonnement, comme dans une ruche.
    Beaucoup de grandes personnes qui rient, parlent, puis se mettent à hurler !
    elles ont toutes faim en même temps ? moi ça va, j'ai eu mon biberon tout à l'heure.
    Mais qu'est ce qu'ils ont tous à brailler ? ils ont échappé leur tétine ? ou leur nounours ?
    Maman aussi semble s'agiter ; j'ai encore sommeil, mais elle me tient à présent sous les bras et m'éloigne de son corps chaud .

    ooooh je n'aime pas ça, où va-t-elle me poser ?
    je calcule pour pousser une grosse colère afin de montrer ma désaprobation.
    Mais je n'ai pas le temps !
    Terrifiée je sens deux grosses mains qui m'arrachent de celles de maman.
    Mamaaaaaaan ........on me kidnape ! je veux agiter mes petites menottes, mais ... je vole ....

    les deux mains fortes et douces à la fois me font atterrir très doucement, face à ... un ange !
    il est grand, tout blanc, éblouissant de beauté ; ses yeux me regardent très gentiement et il me sourit.
    Maman me dit toujours : "dors mon ange" ; je dois être très belle si je ressemble à celui-ci .

    J'ouvre mes yeux en grand et là, je sens deux mains légères et caressantes, comme celles de maman, qui se posent autour de ma tête ;
    L'Ange approche la sienne et je sens le contact d'un doux baiser, sur mon front.
    J'ai l'impression d'être dans un bain tiède d'amour, de délicatesse ; je veux agripper cet habit blanc et avoir un long câlin, contre lui, mais les deux mains qui me tiennent me tirent lentement en arrière.

    Le bel Ange sourit encore et voilà que je vole à nouveau ; maman est là, elle rit, elle est contente car on lui rend sa petite Silvia.
    "alors ? ma pupuce, tu l'as vu, hein ? "

    Vu quoi , qui ? elle ne sait surement pas que je me suis envolée au Paradis que j'ai été embrassée par le plus beau de tous les anges et que je suis redescendue trop vite .
    Je gazouille deux ou trois sons mais elle ne semble pas comprendre. Il faut que je me dépêche d'apprendre à parler comme elle, pour tout lui raconter .

    Pour l'instant je rêve à ma rencontre ; il me semble le voir partout , même là bas devant un grand fauteuil, en train de chanter ; c'est joli ce qu'il chante, et je sens que ...... je m'endors ......


    __________________________________



    merci à Sihaya dont la photo (ci dessus)m'a inspirée ce rêve impossible .
    Mais j'aimerais bien, revenir bébé (avec mon cerveau de maintenant) et être enlevée par le "passeur de bébé" ; celui que l'on voit très bien, tendre et gentil, avec son noeud papillon blanc. Blanc comme mon Ange, si radieux, si merveilleux sur cette photo ...............................
    [SM=g27822] [SM=g27822] [SM=g27822] [SM=g27822] [SM=g27822] [SM=g27822]

    [Modificato da sylvie.france 28/01/2006 2.08]

  • OFFLINE
    beatrice.France
    Post: 312
    Registered in: 9/16/2005
    Senior User
    00 1/28/2006 7:23 AM
    Que c'est mignon, Sylvie!!!
    [SM=x40799] [SM=x40799]
  • OFFLINE
    @Nessuna@
    Post: 461
    Registered in: 8/9/2005
    Senior User
    00 2/1/2006 5:58 AM
    Silvie que belle historie! très douce! [SM=g27822]
  • OFFLINE
    beatrice.France
    Post: 323
    Registered in: 9/16/2005
    Senior User
    00 2/1/2006 6:02 PM
    Le Pape
    Joli poème, trouvé en flânant sur le forum catholique:


    IL est le Père auguste, il est le Chef commun
    Dont le monde chrétien est l'immense famille;
    L'autorité suprême à sa tiare brille,
    Et ses deux bras bénis sont ouverts à chacun.

    Son amour se répand sur tous comme un parfum.
    Lorsqu'entre ses enfants souffle un esprit hostile,
    Que le frère menace un frère ou le mutile,
    Il pleure sur les deux et n'en rejette aucun.

    Lui dont le siège sur la justice se fonde,
    Lui dont le coeur est plein de tendresse profonde,
    Il propose une paix équitable, et l'oubli...

    Trop de sang fraternel a coulé sur la terre,
    Dit le Père, ici-bas par Dieu même établi:
    -Fils, que n'écoutez-vous cette voix salutaire...

    Albert Lozeau


    Je ne connaissais pas Albert Lozeau, qui est un poète québécois de la 1ère moitié du 20ème siècle (1878-1924), mais c'est peut-être une occasion de le découvrir:
    http://membres.lycos.fr/poetesse/souvreine/poetes/hl/lozeau/lozeau.html
    http://www.mun.ca/textes/lozeau/

    [Modificato da beatrice.France 01/02/2006 18.04]

  • OFFLINE
    TERESA BENEDETTA
    Post: 1,128
    Registered in: 8/28/2005
    Veteran User
    00 2/1/2006 6:19 PM
    DOUCEUR ET TENDRESSE
    Quel jour beni de douceur et tendresse, quand on recoit une belle fantaisie comme celle de Sylvie et un poeme si apropos!
    Merci, Sylvie et Bea...Je ferai une traduction en anglais...
  • OFFLINE
    beatrice.France
    Post: 360
    Registered in: 9/16/2005
    Senior User
    00 2/14/2006 6:44 AM
    Un petit poème de Rosemonde Gérard (1871-1933), épouse d'Edmond Rostand...
    C'est un extrait du poème contenant les deux vers devenus célèbres depuis qu'un joailler a eu l'idée de les graver sur un petit médaillon:


    Car vois-tu, chaque jour, je t'aime davantage,
    Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain...




    http://poesie.webnet.fr/auteurs/gerard.html

    [Modificato da beatrice.France 14/02/2006 15.49]

  • OFFLINE
    beatrice.France
    Post: 369
    Registered in: 9/16/2005
    Senior User
    00 2/15/2006 9:43 PM
    "Les vacances de Ratzi", par Papa-Ya
    Sur le forum Italien: http://www.freeforumzone.com/viewmessaggi.aspx?f=65482&idd=551



    Je suis sûre qu'il aimerait. C'est tellement joli et gentil!
    [SM=x40799] [SM=x40799]

    [Modificato da beatrice.France 15/02/2006 21.55]

  • OFFLINE
    GABRIELLA.JOSEPHINE
    Post: 45
    Registered in: 10/18/2005
    Junior User
    00 2/16/2006 5:11 PM
    MERCI, MERCI, MERCI
    Grazie infinite, dolcissima Béatrice!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800] [SM=x40800]
    JOSEPHINE

    "OMNIA POSSUNT IN EO QUI ME CONFORTAT"
  • OFFLINE
    sylvie.france
    Post: 268
    Registered in: 8/26/2005
    Junior User
    00 2/23/2006 11:25 PM
    logique d'enfants
    www.chezmaya.com


    Un professeur de maternelle était en train d'observer sa classe d'enfants qui dessinaient.
    De temps à autres, elle se promenait dans la classe pour voir le travail de ses élèves.
    Comme elle s'approcha d'une petite fille qui travaillait consciencieusement, elle lui demanda que représentait son dessin.
    La petite fille lui répliqua: "Je suis en train de dessiner Dieu."

    Le professeur réfléchit et lui dit: " Mais personne ne sait à quoi ressemble Dieu."

    Sans arrêter et sans quitter son dessin, la petite fille lui répondit: "Ils le sauront dans une minute."


    ...

    Un professeur d'école du dimanche était en train de discuter des Dix Commandements avec ses élèves de 5 et 6 ans.
    Après avoir expliqué le commandement "honorer" ton père et ta mère, elle demanda:

    -"Y a-t-il un commandement qui nous enseigne comment traiter ses frères et ses soeurs?"
    Un petit garçon (l'aîné d'une famille) répondit:

    -"Tu ne tueras point."
  • OFFLINE
    sylvie.france
    Post: 275
    Registered in: 8/26/2005
    Junior User
    00 2/26/2006 4:08 PM
    La Jaguar.
    Un jeune et talentueux homme d'affaires passait dans les rues d'un quartier tranquille, roulant un peu trop vite à bord de sa nouvelle Jaguar.
    Il surveillait prudemment afin de ne pas avoir à éviter d'enfants surgissant d'entre deux voitures garées et ralentissait lorsqu'il croyait avoir aperçu quelque chose. Comme il passait, aucun enfant n'y était.

    À la place, une brique a fracassé la portière de la Jag!
    Il freine et recule la Jag jusqu'où la brique a été lancée.

    Le conducteur enragé a sauté hors de la voiture et a agrippé le premier enfant qu'il a vu et l'adossa contre une voiture stationnée et lui criant:
    Qu'est-ce que c'était et qui es-tu? Que diable fais-tu? C'est une voiture neuve et cette brique que tu as lancée va me coûter très cher. Pourquoi as-tu fais ça?

    Le jeune garçon se confondait en excuses. "S'il vous plaît monsieur, je suis désolé mais je ne savais pas quoi faire d'autre."
    Il plaide : " J'ai lancé la brique parce que personne d'autre ne s'arrêtait...!"

    Avec les larmes qui roulait sur son visage, le jeune pointa à l'arrière d'une voiture stationnée.
    "C'est mon frère" qu'il dit. "Il est tombé de sa chaise roulante et je ne peux le relever"

    Le garçon demande au jeune exécutif, "Voulez-vous s'il vous plaît m'aider à le remettre dans sa chaise roulante?
    Il est blessé et il est trop lourd pour moi"

    Ému sans mot, le conducteur a éteint un sanglot qui lui montait à la gorge.
    Il s'empressa de relever l'enfant handicapé et le remit dans sa chaise roulante, ensuite il prit son mouchoir de lin et épongea les égratignures et coupures du jeune.
    Après un examen rapide il sut qu'il serait o.k.

    "Merci et que Dieu vous bénisse" dit l'enfant reconnaissant.

    Trop ému pour dire quoi que ce soit, l'homme a simplement regardé le petit pousser la chaise de son frère sur le trottoir jusqu'au bout de la rue.

    Il retourna lentement à sa Jaguar.
    Les dommages étaient très apparents mais le conducteur n'a jamais fait réparer la portière abîmée.
    Il l'a gardée ainsi afin de se souvenir de ce message:

    Ne passer pas la vie à si grande vitesse que quelqu'un doive vous lancer une brique afin d'avoir votre attention!"

    Dieu murmure à nos âmes et parle à travers nos coeurs .

    Des fois il nous arrive de ne pas avoir le temps d'écouter,
    Il doit nous lancer une brique.

    C'est notre choix d'écouter ou non.
  • OFFLINE
    sylvie.france
    Post: 286
    Registered in: 8/26/2005
    Junior User
    00 3/1/2006 11:08 PM
    mercredi 1er mars 2006



    ATTENTION ! sortie d'école !
    vitesse réduite
1