Medias, actualités (journaux, internet, télé)

Full Version   Print   Search   Utenti   Join     Share : FacebookTwitter
Pages: 1, 2, 3, 4, [5], 6, 7, 8, 9, 10, 11
beatrice.France
00Monday, February 6, 2006 1:21 PM
L'Encyclique, vue par Chrétienté.info
Encore une très belle recension de l'encylique sur ce site ami [SM=g27811] , déja cité ici par Syvie (-->fans de la France --> favoris):

http://www.chretiente.info/



[Modificato da beatrice.France 06/02/2006 13.23]

sylvie.france
00Monday, February 6, 2006 4:42 PM
Meurtre d’un prêtre
Une note tragique ; entendue également au JT de TF1 ce jour :



www.chretiente.info/breve.php3?id_breve=1263

Anti-christianisme
Meurtre d’un prêtre : mafia ou réaction aux caricatures du Prophète
6 février 2006

Les autorités catholiques en Turquie évoquaient lundi un acte de la mafia ou une réaction à la publication en Europe de caricatures du prophète Mahomet comme les principales pistes après le meurtre, la veille, d’un prêtre catholique italien à Trabzon, dans le nord-est du pays.

"Un prêtre rattaché au vicariat d’Anatolie, dont dépend l’église de Trabzon, nous a indiqué qu’il pourrait s’agir d’un crime commis par la mafia de la prostitution", a déclaré le Père Georges Marovitch, porte-parole de la Conférence épiscopale de Turquie.

"Il y avait des pauvres femmes prostituées originaires des pays de la mer Noire qui venaient à l’église, et lui (Andrea Santoro, le prêtre assassiné, ndlr), il essayait de les aider à sortir de ce bourbier", a-t-il expliqué.

Le père Marovitch, représentant du nonce apostolique à Istanbul, a précisé que la communauté catholique de Trabzon ne comptait qu’une dizaine de fidèles, auxquels s’adjoignaient pour les offices "beaucoup de gens de la mer Noire".

Trabzon, ville située sur le littoral de la mer Noire, et ses environs sont connus pour être un centre du trafic de femmes venant des anciennes républiques ex-soviétiques et forcées à se prostituer.

"Il peut aussi s’agir d’une réaction aux caricatures de Mahomet" publiées dans la presse européenne, qui ont soulevé une vague d’indignation et de violences dans le monde mahométan, a toutefois estimé M. Marovitch.

Le nonce apostolique en Turquie Antonio Lucibello a confirmé que le prêtre assassiné travaillait à "récupérer" des femmes tombées dans la prostitution, mais a mis en avant la piste d’une réaction aux caricatures.

"Le meurtrier en s’échappant a crié ’Allah est grand’, et pour qui sait lire ces choses..." a commenté M. Lucibello.

"Il n’est pas possible qu’un jeune homme de 16 ou 17 ans (l’âge estimé du meurtrier, selon des témoins) fasse partie du racket de la prostitution", a-t-il ajouté.

Andrea Santoro, 61 ans, originaire de Piverno, près de Rome, a été tué par balles dimanche à la fin de la messe. Il était en Turquie depuis cinq ans.

Le gouvernement turc a condamné le meurtre et s’est engagé à retrouver le coupable.



On ne peut juger sans savoir ;
prions pour que de tels actes ne se banalisent pas

Sylvie

[Modificato da sylvie.france 06/02/2006 16.43]

TERESA BENEDETTA
00Tuesday, February 7, 2006 11:24 PM
CE QU'ILS FONT AU CDF
Je suis sure que Benoit XVI ne perdra pas son interet vif aux affaires de son ancien bureau, le CDF. Voici qu'est-ce qu'ils font ces jours-ci....
--------------------------------------------------------------

Assemblée plénière de la congrégation pour la Doctrine de la FoiPrésentation de la congrégation

ROME, Mardi 7 février 2006 (ZENIT.org) – La congrégation romaine pour la Doctrine de la Foi tient son assemblée plénière annuelle du 7 au 11 février, au Vatican, sous la présidence de son préfet, Mgr William Levada.

Voici une présentation de la congrégation par le site de la congrégation (cf. www.vatican.va).

Appelée à l'origine « Sacrée Congrégation de l'Inquisition romaine et universelle », la Congrégation pour la Doctrine de la Foi fut fondée par Paul III avec la Constitution Licet ab initio du 21 juillet 1542, pour défendre l'Église des hérésies. C'est la plus ancienne des neuf Congrégations de la Curie romaine.

Le titre du Dicastère fut changé en "Sacrée Congrégation du Saint-Office", par la Constitution « Sapienti consilio » du pape Pie X, le 29 juin 1908. Enfin, Paul VI en a redéfini les compétences et lui a donné le nom actuel, à la veille de la conclusion du Concile Vatican II, par le Motu proprio « Integrae servandae », du 7 décembre 1967. Aujourd'hui, selon l'article 48 de la Constitution apostolique sur la Curie romaine « Pastor bonus », promulguée par le pape Jean-Paul II en 1988, «la tâche propre de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi est de promouvoir et de protéger la doctrine et les mœurs conformes à la foi dans tout le monde catholique: tout ce qui, de quelque manière, concerne ce domaine relève donc de sa compétence».

La Congrégation est constituée, pour le moment, de 23 membres —cardinaux, archevêques et évêques provenant de 14 nations diverses. Elle est actuellement présidée par l'archevêque émérite de San Francisco (Etats-Unis), Mgr William J. Levada. Elle a pour Secrétaire S.E. Mgr Angelo Amato, S.D.B., pour Sous-secrétaire, le Père Joseph Augustine Di Noia, O.P., et pour Promoteur de la Justice Mgr Charles Scicluna. De plus, 37 autres personnes, "Ufficiali", "Scrittori", "Ordinanze", lui prêtent un service stable. Le Dicastère comporte trois sections qui correspondent à ses différents secteurs de compétence: doctrinale, disciplinaire et matrimoniale. Cette dernière s'occupe de tout ce qui concerne le "privilegium fidei".

La Congrégation est assistée d'un collège de 33 consulteurs, professeurs des Universités pontificales romaines, experts dans les diverses disciplines ecclésiastiques et originaires de différents pays.

Pour exercer son devoir de promouvoir la doctrine catholique et de favoriser «les études destinées à faire croître l'intelligence de la foi, pour qu'à la lumière de la foi, l'on puisse donner réponse aux nouveaux problèmes nés du progrès des sciences et de la civilisation» (Pastor bonus, art. 49), la Congrégation veille à «l'organisation de symposiums ou rencontres scientifiques sur les problèmes de qui concernent la doctrine» (Règlement propre, art.76), et promeut des initiatives «en faveur de la diffusion de la saine doctrine et de la défense de ces points de la Tradition chrétienne et du magistère qui sont mis en péril par des doctrines neuves et inacceptables» (Attività della Santa Sede 1996, Cité du Vatican 1997, p. 669).

Quand, tous les cinq ans, les évêques viennent à Rome à l'occasion de la visite "ad limina Apostolorum", ils sont reçus à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi «pour un échange mutuel d'informations et pour un approfondissement des problèmes relatifs à la situation doctrinale des pays respectifs ainsi que pour la recherche commune de solution des principales questions doctrinales locales» (ibid., p. 671).

Le préfet, en raison de sa charge, est aussi président de la Commission biblique pontificale et de la Commission théologique internationale, qui ont leur siège et secrétariats respectif à l'intérieur du Dicastère. L'activité des deux Commissions est donc intimement liée à celle de la Congrégation avec laquelle elles collaborent régulièrement. Dans le Dicastère se trouve aussi le siège de la Commission interdicastérielle chargée de la rédaction et de la publication du Catéchisme de l'Église catholique, constituée par le Saint-Père en février 1993, sous la présidence du cardinal Ratzinger.

Depuis quelques années, en collaboration avec la maison d\'édition Libreria Editrice Vaticana, le Dicastère publie, dans la collection "Documenti e Studi", ses propres documents, accompagnés des articles de commentaire parus dans "L'Osservatore Romano".
TERESA BENEDETTA
00Tuesday, February 7, 2006 11:27 PM
HOMMAGE A PERE SANTORO
L’Osservatore Romano:
Don Santoro, un « témoin héroïque du dialogue »


ROME, Mardi 7 février 2006 (ZENIT.org) –L’Osservatore Romano salue en Don Santoro, le prêtre de Rome assassiné en Turquie, un « courageux et héroïque témoin du dialogue ».

L’Osservatore Romano en italien du 8 février salue en effet le retour de la dépouille du prêtre, vers 11 h 30 ce matin, à Ciampino, où l’attendait au nom du pape le cardinal vicaire pour Rome, Camillo Ruini.

De leur côté, les autorités Turques ont arrêté ce matin à 3 heures, dans la maison de ses parents, à Trabzon, sur la Mer Noire, l’auteur du meurtre, un jeune lycéen de 16 ans, qui a confessé l’homicide: son geste s’inscrirait dans les protestations contre les caricatures de Mahomet.

« L’Italie embrasse don Andrea Santoro. La dépouille du prêtre, héroïque témoin du dialogue assassiné dimanche dernier en Turquie alors qu’il était en prière dans l’église, est arrivée aujourd’hui à l’aéroport romain de Ciampino, un peu après 11 h 30.

Des autorités civiles et militaires ont salué le cercueil du prêtre. Une chapelle ardente a été installée en la paroisse des SS. Fabien et Venance, bouleversée par la perte de son ancien curé.

Dans l’église Santa Maria de Trabzon (Trébisonde) où, écrit le quotidien de la Cité du Vatican, don Andrea « a offert le don suprême de la vie », une messe a eu lieu hier en présence de la petite communauté catholique locale – en majorité d’origine étrangère - , sous la présidence du vicaire apostolique en Anatolie, Mgr Luigi Padovanese.

Pour sa part, Mgr Ruggero Franceschini, archevêque d’Izmir et président de la conférence des évêques catholiques de Turquie, a souligné dans les colonnes de l’agence italienne Ansa que « la situation en Turquie pour la minorité catholique n’a jamais dégénéré au point de prévoir des actes de violence ».

Le président de la République italienne, Carlo Azeglio Ciampi, a adressé un message de condoléances à la mère de don Andrea, Mme Maria Polselli où il affirme: « La mort tragique de don Andrea, alors qu’il se trouvait en prière dans une église de Turquie, m’a profondément frappé. Son activité pastorale, l’engagement social et civil passionné en terre étrangère, sa profonde confiance dans le dialogue entre les religions et les cultures laisseront une trace indélébile. Son exemple de charité et d’humanité constituent une référence pour tous dans la promotion des valeurs partagées de tolérance, de respect réciproque, du caractère central de la dignité humaine ».

Un hommage à Don Santoro a également eu lieu, souligne encore L’Osservatore Romano, hier, au Capitole, le siège de la mairie de la ville de Rome.

Le maire, M. Walter Veltroni, a rappelé combien le prêtre était lié à la ville de Rome, « à ses quartiers populaires »: « C’est un paradoxe, disait-il, que justement les personnes qui tournent leur regard vers la construction de ponts de dialogue soient celles qui succombent. Il ne se trompe pas celui qui cherche le dialogue face à qui fait de la politique de la haine sa raison de vivre ».

« Aujourd’hui, disait encore le maire, la circonstance est d’autant plus douloureuse que celui qui est tombé est un prêtre lié à Rome et qui était parti en une terre lointaine pour témoigner de sa volonté de tenir ouverte la porte du dialogue et de l’échange ».

Un vieil homme de Priverno, son village natale, dans la province de Latina a confié à L’Osservatore: « La maman Marietta était née en Amérique, le papa, Gaetano, était maître maçon. C’était une famille très religieuse. Chaque fois que la cloche sonnait, ils s’agenouillaient et ils avaient l’habitude de dire la prière avant les repas ».
beatrice.France
00Wednesday, February 8, 2006 6:04 PM
Nos amis du Forum Catholique publient encore une recension de l'encyclique parue dans une revue catholique de qualité, LA NEF.
Le sommaire de Février, qui figure ICI, permet d'en apprécier la qualité des signatures (Jean Sévilla, Patrice de Plunkett, Max Gallo, Paul-Marie Couteaux, Philippe Maxence), dont certaines sont déjà bien connues sur ce forum.

[Modificato da beatrice.France 08/02/2006 18.06]

sylvie.france
00Thursday, February 9, 2006 11:37 PM
beatrice.France
00Friday, February 10, 2006 10:22 PM
Andrea Santoro, le prêtre assassiné en Turquie, pourrait être déclaré saint et martyr
Nouvelle transmise par le forum catholique



beatrice.France
00Monday, February 13, 2006 5:57 PM
Article paru dans LA CROIX du 13 févvrier 2006
LA CROIX




Méfiance quand même sur ces pseudo-révélations.
D'après les agences de presse italiennes, rien n'a filtré de l'ordre du jour de la réunion.
Cela me rappelle fâcheusement les rumeurs sur l'Encyclique... qu'on nous annonçait depuis six mois, accréditant ainsi l'idée d'un "retard", ou d'un "immobilisme" du Pape.
Pour que de telles discussions aboutissent, la plus grande discrétion est évidemment nécessaire.
Les rumeurs ainsi distillées pourraient être destinées sciemment à accroître les tensions.
Et je note (après avoir visité le site du FORUM CATHOLIQUE, qui se fait l'écho de l'article de LA CROIX), que, pour commencer, les catholiques tradionalistes sont déjà mécontents de se voir taxés d'intégrisme par l'éditorialiste.
La charge péjorative de ce mot, dans le contexte actuel, est peut-être effectivement excessive....et l'intention pas innocente



beatrice.France
00Monday, February 13, 2006 8:41 PM
Réactions sur le Salon Beige...
... dans le prolongement de l'article de LA CROIX.
Comme d'habitude, pleines de bienveillance et sagesse:



Et celles des "bloggers":

beatrice.France
00Tuesday, February 14, 2006 3:57 PM
Encore l'encyclique
Le Libre Journal de la France Courtoise est une lettre d'informations assez confidentielle, que l'on pourrait dire plutôt proche des catholiques "traditionnalistes".
Ils ont un site Internet où l'on peut seulement consulter le sommaire:
http://www.francecourtoise.info/

Dans le n° du 12 février 2006, belle analyse (encore une) de l'Encyclique, à lire absolument:





beatrice.France
00Tuesday, February 14, 2006 4:42 PM
Rome et la Fraternité Saint-Pie X (suite)
Toujours sur le Salon Beige, qui est certainement le meilleur endroit pour s'informer sur le sujet, car on y a un accès direct (sans le brouillage inévitable des autres media) aux réactions des catholiques directement concernés.

D'abord l'analyse du "blogger":




Puis les réactions à chaud des lecteurs, dont la plupart semblent prudents, mais très bien disposés:

beatrice.France
00Wednesday, February 15, 2006 4:57 PM
Les discussions sont vives, au sein de la mouvance "traditionaliste"...
....à la suite des rumeurs de réintégration de la Fraternité Saint-Pie-X.

Vu sur Le Forum catholique:



Mais l'impression dominante me semble être la confiance et l'admiration pour le Saint-Père...



J'aime beaucoup cette analyse de son attitude. Le comportement secret n'a rien de péjoratif, bien au contraire, pour celui qui assume une si haute charge, et qui prend toutes ses responsabilités pour décider en dernier lieu. Il y faut beaucoup de courage et de sagesse - mais hélas, aussi, un peu de bonne volonté de la part des autres -
C'est exactement comme cela que je le vois, et que je l'aime:

beatrice.France
00Friday, February 17, 2006 4:47 PM


Commentaire du Salon Beige:


La Civilta Cattolica
Benoît XVI a reçu ce matin les rédacteurs et collaborateurs de la revue des Jésuites italiens Civiltà Cattolica, fondée par Pie IX en 1850 et dotée d'un statut particulier en vertu d'un lien spécial avec le Saint-Siège.
Bien que la revue "soit fidèle à elle-même et à sa mission elle doit évoluer continuellement en interprétant correctement les signes des temps".
"Face à la diffusion d'une culture relativiste et individualiste, et à un scientisme positiviste, d'une culture tendanciellement fermée à Dieu et à la loi morale, même si ce n'est pas forcément au nom d'une aversion pour le christianisme", les catholiques doivent dialoguer et ouvrir la culture "aux valeurs pérennes de la transcendance".

[Modificato da beatrice.France 17/02/2006 20.45]

beatrice.France
00Saturday, February 18, 2006 4:17 PM
La méchante presse française
[SM=g27812] [SM=g27812]

Scandaleux article fielleux et malveillant publié dans la revue “Paris-Match” datée du 16 février, et signé Caroline Pigozzi, simple colporteuse de potins qui se prend pour une “vaticaniste” (une de plus!!!) depuis qu’elle qu’elle a commis une “biographie” (doit-on l’appeler ainsi? Oui car c’est le terme convenu, après tout) très people de Jean-Paul II dont le titre est déjà tout un programme: “Jean-Paul II intime”...

Paris-Match ferait mieux de se contenter de faire la seule chose qui incite les gens à le lire: des photos faussements volées, en réalité négociées à prix d'or, et des ragots sur les gens prétendument célèbres...


Il est intéressant, en tous cas, de rapprocher l'article de Paris-Match avec celui, prémonitoire paru dans le journal catholique "Présent" du 21 avril 2005, auquel je souscris entièrement:


Présent du 21/04/05


"Paris-Match":

LE PAPE NOIR DÉMISSIONNE


Révolution de palais au Vatican
Pour la première fois dans l'histoire, le général des jésuites renonce à ses fonctions.
Une très subtile opposition à l'heure ou Benoit XVI prépare son premier consistoire

de notre envoyée spéciale à rome Caroline Pigozzi

Depuis l'élection de Benoît XVI le 19 avril 2005, le puissant petit monde du Vatican va de surprise en surprise.

Dans le tout proche entourage du Pape, même si ce n'est encore qu'une indiscrétion, bon nombre de prélats sont étonnés d'apprendre que ce sera l'ancien patriarche de Venise, le cardinal , 80 ans, qui prêchera cette année les « exercices spirituels » au Saint-Père. Bien que person­nage de grande foi et de vaste culture, d'au­cuns s'attendaient à un autre profil...

Mais ce qui les a encore plus surpris fut de découvrir que le Pape aurait choisi de convoquer son premier consistoire à mi-carême, les 25 et 26 mars, week-end de la fête de l'Annoncia­tion.

Ces semaines précédant Pâques sont gé­néralement des périodes de réflexion et d'in­trospection durant lesquelles, depuis des lustres, rien de particulier ne se trame au Saint-Siège. Pourtant, cette cérémonie solen­nelle où l'on crée et consacre les nouveaux cardinaux reste très attendue, car le Souverain Pontife n'a pratiquement fait aucune nomina­tion depuis son accession au trône de Pierre. C'est pourquoi ce futur consistoire fait déjà grand bruit là-bas et vient rompre pour la pre­mière fois cette loi du silence quasi monastique que, tel un moine bénédictin, le Souverain Pontife semble avoir insufflée depuis son arrivée.

[…] Beaucoup de candidats convoitent la pourpre cardinalice ! Toutefois, comme vient de me le confier un ministre du Pape, il est moins généreux que son prédécesseur, et cela dans tous les domaines... « Pour Noël, par exemple, il n'a fait remettre aux cardinaux qu'un panettone aux raisins [de la maison Tre Marie] avec une simple carte de voeux, alors que Jean-Paul II leur offrait également une bouteille de vin accompagnée d'une belle let­tre. Par ailleurs, rares sont ceux qui ont déjà reçu un chapelet de Benoît XVI. »

En marge de ces nominations et des ques­tions doctrinales, de multiples autres problè­mes agitent encore l'univers des prélats ro­mains. Pour la première fois de l'histoire de la Compagnie de Jésus, fondée en 1537 par saint-Ignace de Loyola, le charismatique père néer­landais, général des jésuites, Hans Kolvenbach, 77 ans, a demandé au Pape l'autorisation de démissionner dans deux ans. […] C'est un événement d'une grande por­tée quand on sait qu'il est élu à vie et qu'outre le voeu de pauvreté, de chasteté et d'obéis­sance, les jésuites (19850 pères à ce jour) sont les seuls religieux à prononcer un voeu supplé­mentaire d'allégeance au Pape, qui peut les en­voyer de par le monde pour toutes sortes de missions. Parce qu'ils sont élus jusqu'à leur mort, parce que les jésuites sont vêtus de noir, celui qui est à la tête de la congrégation est « baptisé » le Pape noir. Sa démission, qui de­vrait être entérinée dans deux ans, lors de la 35e congrégation générale des Jésuites, le 5 jan­vier 2008, a eu un grand écho au Vatican, où l'on sait que ces religieux sont en conflit larvé avec Benoît XVI...

Contagion ? Le tout-puis­sant et influent cardinal jésuite de Buenos Ai­res Jorge Mario Bergoglio reproche au Saint Père d'avoir non seulement nommé dans son pays des évêques trop conservateurs à Lomas de Zamora, la périphérie de Buenos Aires, et à Rosario. au lieu d'y envoyer des prélats plus progressistes, mais aussi de ne pas l'avoir reçu à Rome ces jours-ci alors qu'il voulait lui expri­mer son mécontentement. Habile, Benoît XVI a laissé entendre qu'il espérait se rendre en Amérique latine lors de la prochaine assem­blée du Celam, la conférence épiscopale des évêques d'Amérique latine, en mai 2007.

De fait, sur ce continent où 87 cardinaux avaient d'abord voté au récent conclave pour Bergo­glio, qui, décourageant ses électeurs, a généreu­sement laissé son trône à Joseph Ratzinger, le Saint-Père aura fort à faire pour convaincre des religieux ou des dignitaires qui le jugent trop dur et dogmatique... La crise inquiète les 266 évêques italiens qui viennent enfin d'obte­nir d'être consultés par Benoît XVI sur la no­mination du président de leur conférence épis­copale. Jusqu'à présent, l'Italie étant le seul pays au monde où le Pape se trouve être aussi évêque, c'était lui, et lui seul, qui choisissait leur président (depuis 1991, le cardinal Ruini).

[…]

Enjeu de taille pour ce Souverain Pontife solitaire - il paraît que sa soeur Marie, disparue à la Toussaint 1991, était sa seule confidente - que de devoir labourer une terre de mission où Jean-Paul II, malgré son charisme, avait eu du mal à creuser un sillon. Mais Benoît XVI ne craint pas les gageures. C'est ainsi qu'il a reçu sans bruit, à Castel Gandolfo, le 29 août der­nier, l'évêque schismatique suisse Bernard Fellay, chef de file des traditionalistes lefebvris­tes, puis le lendemain la journaliste et écrivain pamphlétaire italienne Oriana Fallaci et le 26 septembre, le célèbre théologien contesta­taire, si sévère envers Jean-Paul II, Hans Küng.

À l'inverse, en marge d'un emploi du temps of­ficiel dont il ne déroge guère, il a quand même réussi à limiter, entre autres, à une rencontre tous les trois ans la visite, jusque-là annuelle, des nonces. Une coutume pourtant établie ja­dis lors du congrès de Vienne de 1815.

[…]

Il faut se souvenir que le Saint­Père aura 79 ans le 16 avril prochain et qu'il a été victime, le 26 septembre 1991, d'une légère attaque cérébrale. Hospitalisé d'urgence à l'époque à la clinique Pie XII, s'il n'a pas eu, depuis, de récidive, il a néanmoins l'âge de ses artères !

Comme l'explique le Pr Yves Grosgo­geat, cardiologue français réputé : « Même s'il n'a apparemment laissé aucune séquelle, un petit accident vasculaire cérébral reste un avertissement qui doit rendre vigilant car il té­moigne souvent d'un certain degré d'altération des artères cérébrales. Ces attaques cérébrales sont volontiers récidivantes. Elles nécessitent donc des mesures préventives pour éviter la re­chute : absence de surmenage et de stress, sur­veillance et correction de l'hypertension arté­rielle avec des anti-hypertenseurs, régime peu salé et riche en légumes verts, viandes grillées, poissons et fruits ; enfin, marche quotidienne. »

[…]

Deux surprises avec ce Pape peu disert qui crée parfois le suspense au Vatican et tient, depuis le début de son pontificat, la curie en ha­leine sur ses projets. D'abord, il pourrait dévoiler lors du consistoire le secret le plus attendu en rendant officiel le nom du cardinal « In pectore », celui que dans les profondeurs de son âme Jean-Paul II avait tenu à garder secret. Il s'agit très probablement de l'archevêque de Hongkong Joseph Zen Ze-kiun, dont la nomi­nation ne pourrait qu'irriter le gouvernement de Pékin. Ensuite, il vient de faire preuve d'un sens pratique qui paraît révéler un caractère plus complexe qu'on ne l'imagine. Selon un proche, Benoît XVI avait d'abord choisi les 29 (fête de saint Pierre et saint Paul) et 30 juin pour le futur consistoire avant de découvrir que le Mondial 2006 de football se déroulerait entre le 9 juin et le 9 juillet en Allemagne. Alors, ce Pape bavarois, bien qu'intellectuel, a vite me­suré qu'un tel événement dans douze villes al­lemandes risquait fort d'occuper la une de la presse mondiale et de captiver davantage les populations que les riches heures du Vatican. On murmure « sotto voce » à Rome que si Be­noît XVI ne suit pas tous les matchs, il regar­dera au moins les six qui seront disputés dans le stade de Munich. Comme le conclut un de ses proches collaborateurs, même si le 265ème successeur de Pierre est fermement décidé à ne pas germaniser le Vatican, il reste se­crètement dans son coeur très nationaliste.



Difficile d’accumuler en deux pages autant de semi-vérités, de mensonges purs et simples, et d’informations non contrôlées, au mépris de toute déontologie professionnelle (le mélange des mensonges et des semi-vérités est d’ailleurs une des clés de la désinformation). Elle ne sait rien, ou presque, mais elle affirme, en se retranchant, lorsque la crédibilité de ses propos lui paraît –même à elle – trop hasardeuse, derrière des « confidences » qui lui auraient été faites par des « personnalités ».( « comme vient de me le confier un ministre du Pape » ).

J’ai souligné ce qui m’a particulièrement choquée, mais presque tout aurait mérité de l’être, et déjà le titre, très étrange par la lumière qu’il entend donner sur la vie de l’Eglise.

Elle reprend en l’amplifiant le thème récurrent du « secret » qui règnerait au Vatican - un thème très vendeur auprès des lecteurs de Dan Brown- mais aussi du secret que cultiverait Benoît XVI « un pape solitaire », dans son gouvernement de l’Eglise.

Elle annonce un évènement censé devoir se passer en janvier 2008 (révélation sans risque, un peu comme les annonces sur les effets à long terme du réchauffement de la planète : d’ici là, évidemment, tout le monde aura oublié les élucubrations de C. Pigozzi, si tant est que quelqu’un d’autre que moi s’en soit inquiété…)

Elle ne manque pas de faire les comparaisons habituelles avec le « charisme » de Jean-Paul II, comparaisons qui, à ses yeux, sont forcément défavorables au Pape actuel (on insiste même lourdement sur son avarice, il offre à peine des chapelets !!)

Elle souligne l’ambiance d’intrigues qui baigne le Vatican, l’ambition des cardinaux, les querelles d’influence. Et la sourde hostilité des hautes instances ecclésiastiques contre l’autorité du Pape (le puissant petit monde du Vatican va de surprise en surprise, …. La crise inquiète les 266 évêques italiens qui viennent enfin d'obte­nir d'être consultés par Benoît XVI sur la no­mination du président de leur conférence épis­copale.). Sans parler des « hommes de Ratzinger », la sémantique n’est pas innocente, les mots utilisés ici évoquent davantage un gang de malfaiteurs que des prêtres !!!

Elle reprend sans la citer expressément (et pour cause : cette information n’a aucune valeur objective, ce n’est qu’une confession anonyme) la méchante rumeur sur les « fuites » lors du conclave et les soi-disant révélations du cardinal-parjure, sans rien dire de son caractère spéculatif : et ni le chiffre ni les faits qu’elle cite ( 87 cardinaux avaient d'abord voté au récent conclave pour Bergo­glio, qui, décourageant ses électeurs, a généreu­sement laissé son trône à Joseph Ratzinger ) ne correspondent aux relations faites par la presse lorsque les fuites ont été dévoilées.

On a de nouveau droit au couplet sur le grand âge du Pape ( on apprend qu’il a néanmoins l'âge de ses artères , ce dont on ne se doutait pas !!! quelle perspicacité, quel scoop!!!), et pour étayer ces propos, on n’hésite pas à colporter des ragots (jamais confirmés) sur sa santé : mieux, on se retranche derrière l’autorité d’un « cardiologue réputé » qui, au mépris de toute déontologie (lui aussi !) se permet de donner une consultation médicale à distance.

Et elle termine par une perle. Après avoir daubé sur « les riches heures du Vatican » qui seraient en compétition dans la presse avec la Coupe du Monde de football (affirmation risible, quand on voit les rares articles consacrés à Benoît XVI par les média français depuis son élection), elle n’hésite pas à l’accuser de nationalisme : ignore-t’elle donc que le nationalisme est, depuis un certain épisode de l’histoire récente, une attitude inacceptable, surtout chez un allemand ? Et son vocabulaire est-il à ce point réduit qu’elle ne connaît pas le mot « patriotisme », sur lequel le Saint-Père s’est déjà expliqué, et qui recouvre un tout autre sentiment ???



En conclusion, je serais tentée de dire, comme Vallifra sur ce même forum: "L'or ne se tache pas". Et notre Saint-Père est certainement bien au dessus (ou au-delà) de ces misérables bassesses.
[SM=g27813] [SM=g27813] [SM=g27813] [SM=g27813]

[Modificato da beatrice.France 18/02/2006 20.40]

TERESA BENEDETTA
00Saturday, February 18, 2006 6:18 PM
PLUS IGNOBLE OU MALICIEUSE ON NE PEUT PAS ETRE! Il faut priere que le Saint-Esprit descend pour debarbouiller les cerveaux des tous les journalistes malhonettes est si meprisants de la verite comme Madame Pignozzi! On doit ecrire a Paris-Match pour denoncer ses mensonges, misrepresentations et demi-verites

[Modificato da TERESA BENEDETTA 18/02/2006 18.24]

beatrice.France
00Thursday, February 23, 2006 9:21 AM
AG du 22 février 2006: nomination de 15 nouveaux cardinaux
Dans LA CROIX :







De gauche à droite, de bas en haut:
Peter Poreku DERY (Ghana, pas de photo)
Carlo CAFFARA (Italie) - Antonio Canizares LLOVERA (Espagne) - Cheon JIN-SUK (Corée du Sud)
Stanislaw DZIWISZ (Pologne) - William LEVADA (Etats-Unis) - Sean Patrick O'MALLEY (Etats-Unis)
Jean-Pierre RICARD (France) - Franc RODE (Slovénie) - Gaudenci ROSALES(Philippines)
Agostino VALLINA (Italie) - Zen Ze KIUN (Hong-Kong) - Jorge Liberato Urora SAVINO (Venezuela)
Andrea Cordero LANZA di MONTEZEMOLO (Italie) -Albert Van LOYE (France)
beatrice.France
00Thursday, February 23, 2006 3:14 PM
Nomination des cardinaux: l'analyse du quotidien Présent
L'éditorial de Jean Madiran, reproduit par le Forum Catholique:



http://www.present.fr/


[Modificato da beatrice.France 23/02/2006 15.16]

beatrice.France
00Thursday, February 23, 2006 3:30 PM
Un numéro à conserver...
beatrice.France
00Thursday, February 23, 2006 4:45 PM
Consistoire: la réaction du Monde


On ne s'étonnera pas d'y lire "ce petit consistoire fera beaucoup de déçus"... La déception est un sentiment bien humain... et la réaction de Tincq est prévisible.
beatrice.France
00Thursday, February 23, 2006 10:20 PM
Mgr Ricard, nouveau "porporato", nommé par Benoît XVI


Paru dans une publication locale de Bordeaux (source: forum catholique)
beatrice.France
00Friday, February 24, 2006 9:45 AM
sylvie.france
00Friday, February 24, 2006 5:07 PM
FATIMA
www.la-croix.com/afp.static/pages/060219140032.eez32rag.htm


LISBONNE, 19 fév 2006 (AFP) - Transfert du corps de la dernière survivante des apparitions de Fatima

Plusieurs milliers de pélerins étaient attendus dimanche au sanctuaire de Fatima (centre du pays) pour le transfert de la dépouille de Soeur Lucie, décédée il y a un an à Coimbra, la dernière survivante ayant affirmé avoir assisté à des apparitions de la Vierge en 1917.

Morte le 13 février 2004, à l'âge de 97 ans, sourde et aveugle, Soeur Lucie, de son vrai nom Lucia de Jesus dos Santos, avait dix ans lorsqu'elle affirma avoir vu le 13 mai 1917 la Vierge en compagnie de ses cousins Jacinta et Francisco Marto, âgés de 9 et 7 ans, des bergers comme elle.

L'apparition présumée avait eu lieu dans une grotte, la Cova da Iria (Grotte d'Irène), près de Fatima, devenue depuis un haut-lieu du catholicisme, dont l'immense basilique est visitée par des millions de personnes chaque année.

Dimanche, à l'issue d'une messe privée dans le couvent des carmélites de Coimbra, le cercueil de Soeur Lucie, couvert de fleurs, a été transféré dans un premier temps dans la cathédrale de la ville où des centaines de fidèles ont assisté à un office solennel, conduit par l'évêque Mgr Albino Cleto.

La dépouille de Soeur Lucie devait être transférée dans l'après-midi à la basilique de Fatima, à 70 km de Coimbra (nord), où elle reposera aux côtés de ses cousins décédés en 1919 et 1920 et béatifiés par le pape Jean-Paul II en 2000.

Vers midi, des centaines de fidèles, venus de tout le Portugal en car ou en voiture, mais certains aussi à pied, se dirigeaient vers l'esplanade de la basilique, à 110 km au nord de Lisbonne.

Soeur Lucie vivait depuis 1948 au Carmel de Sainte Thérèse de Coimbra, où elle avait prononcé ses voeux de carmélite et se consacrait à la prière et à la méditation.

Après l'apparition présumée de la Vierge le 13 mai 1917, le phénomène s'était répété, aux dires des trois enfants, tous les 13 du mois jusqu'en octobre de la même année. Soeur Lucie avait été la seule cependant à affirmer que la Vierge lui avait parlé et lui avait confié trois "secrets".

Le pape Jean-Paul II s'était rendu à trois reprises en 1982, en 1991 puis en 2000 au sanctuaire de Fatima, toujours un 13 mai, où il s'était entretenu à plusieurs reprises avec elle.

Jean Paul II avait une dévotion particulière pour la Vierge de Fatima, convaincu qu'elle l'avait sauvé lors de l'attentat dont il avait été la victime le 13 mai 1981.

Après cet attentat, "il était apparu clairement (au pape) qu'il y avait eu une main maternelle pour guider la trajectoire du projectile, permettant au pape agonisant de s'arrêter au seuil de la mort", avait affirmé le secrétaire d'Etat du Vatican Angelo Sodano. Aucune des trois balles tirées par le Turc Mehmet Ali Agca sur la place Saint Pierre n'avait atteint d'organe vital.

La mort de Soeur Lucie l'avait vivement touché. "Je me souviens avec émotion des rencontres que j'ai eu avec elle et des liens d'amitié spirituelle qui se sont intensifiés au long des années", avait écrit le pape pour l'occasion.

Après sa dernière rencontre avec Soeur Lucie, en 2000, Jean Paul II avait décidé de rendre public le dernier des trois "secrets" que lui aurait révélés la Vierge Marie et qui, selon le Vatican, portait sur une vision prophétique de l'attentat contre le Souverain pontife.

Ce secret évoquait un "évêque vêtu de blanc" qui marche péniblement vers la Croix parmi les cadavres de personnes martyrisées et qui tombe sous les balles des soldats. "Il est clair aujourd'hui que cet évêque vêtu de blanc se référait à Jean-Paul II", avait alors expliqué le porte-parole du Vatican, Joaquin Navarro-Valls.


photos yahoo

[Modificato da sylvie.france 24/02/2006 17.40]

sylvie.france
00Saturday, February 25, 2006 12:53 AM
islam : Trop c'est trop
voici un très bon article explicatif :
www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3458,36-744757@51-73991...

Le Vatican durcit le ton vis-à-vis de l'islam
LE MONDE | 24.02.06 | 15h09 • Mis à jour le 24.02.06 | 15h17

n a un peu trop vite crié à l'alliance des religions offensées dans l'affaire des caricatures de Mahomet. Un changement de discours se fait entendre dans les Eglises, notamment au Vatican, dans le sens d'une plus grande fermeté à l'égard de l'islam.

Les manifestations musulmanes ont été jugées excessives.

Le meurtre de deux prêtres en Turquie et au Nigeria a suscité beaucoup d'indignation.
Les attaques répétées contre des églises (en Turquie et aux Philippines) et le tour dramatique qu'ont pris, au Nigeria, les émeutes entre chrétiens et musulmans (80 morts), ont fait monter la tension.

Une conception, longtemps jugée naïve, d'un "dialogue" à égalité entre chrétiens et musulmans est en train de faire son temps.
Depuis le début de la crise, nombre de responsables chrétiens ne craignent plus de rappeler que la liberté de religion n'existe pas dans les pays musulmans, que le droit de conversion y est interdit, que les chrétiens arabes y sont souvent mal traités.
Ils exigent, sur un ton de plus en plus impatient, la "réciprocité" du droit au respect des croyances.

Le pape lui-même a récemment repris ce thème de la réciprocité. En recevant, lundi 20 février, Ali Achour, nouvel ambassadeur du Maroc près le Saint-Siège, il a affirmé que "l'intolérance et la violence ne peuvent jamais se justifier comme des réponses aux offenses" et que la seule bonne réponse est le "respect des convictions et des pratiques religieuses d'autrui, afin que, de manière réciproque, soit assuré pour chacun l'exercice de la religion librement choisie".

Dans le même sens, son secrétaire d'Etat, le cardinal Angelo Sodano a déclaré : "Si nous disons aux nôtres (les chrétiens) qu'il n'y a pas de liberté d'offenser, nous devons dire aux autres qu'il n'y a pas de liberté de nous détruire."


"NEUTRALITÉ MYOPE"


Même ton indigné chez Mgr Rino Fisichella, recteur de l'Université pontificale du Latran.
Dans le Corriere della Sera du 20 février, il a dénoncé la "neutralité myope" de l'Occident devant les violences des derniers jours.
"De même qu'en Europe, nous protégeons les minorités musulmanes, a-t-il déclaré, de même les pays à majorité musulmane ont le devoir de protéger les minorités chrétiennes."

Dans La Stampa du 22 février, c'est un autre proche du pape, Mgr Velasio de Paolis, secrétaire du Tribunal de la signature apostolique, qui a reproché à l'Occident ses peurs face à l'islam :
"Si respecter l'autre signifie renoncer à être soi-même, cela n'a plus de sens de dialoguer.
Le problème est que l'islam est fermé au point de ne pas admettre la réciprocité.
En terre d'islam, dès que l'Eglise se présente dans son authenticité, elle est accusée de prosélytisme."

Joignant le geste à ces paroles, le pape a muté, jeudi 16 février, un responsable de la Curie, vieux routier du dialogue avec l'islam. Mgr Michaël Fitzgerald, un Britannique de 69 ans, père blanc arabophone, président du Conseil pontifical pour les relations avec les religions non chrétiennes, a été nommé nonce en Egypte et délégué auprès de la Ligue arabe.
Depuis l'élection de Benoît XVI, c'est le premier remaniement d'importance à la Curie.
La nouvelle mission de Mgr Fitzgerald est présentée comme une volonté de renforcer les relations du Vatican avec les pays arabes modérés, mais son désaccord avec l'équipe du cardinal Ratzinger, devenu Benoît XVI, était notoire.

Cette mise à l'écart montre le souhait du nouveau pape de chercher une approche moins décevante du dialogue avec l'islam. Benoît XVI a maintes fois répété qu'il resterait fidèle aux inspirations du concile Vatican II en faveur du dialogue interreligieux.
Mais pas à n'importe quelle condition.

Les mesures qu'il a prises contre les franciscains d'Assise, jugés trop laxistes dans leurs rencontres avec les autres religions, montre qu'un certain "esprit d'Assise" - expression née sous Jean Paul II et marquant un dialogue à égalité entre les religions - est bien mort.

Henri Tincq
Article paru dans l'édition du 25.02.06
TERESA BENEDETTA
00Saturday, February 25, 2006 3:24 AM
Belle presentation et analyse par Henri Tincq! Je n'ai pas vu
encore une autre semblable ...

Sylvie, d'ou vient la photo des trois jeunes avec l'article sur Soeur Lucie - est-ce d'un film? Car je ne crois pas qu'il existe des photos en couleur remontant a 1917.
sylvie.france
00Saturday, February 25, 2006 6:35 PM
les trois enfants
Ces petits figurants étaient habillés comme l'étaient les trois petits bergers , à l'époque de l'apparition de la Vierge
à Fatima ; c'était une reconstitution qui suivait la procession

206.190.35.122/photos/ss/events/wl/033002pope/im:/060219/ids_photos_wl/r3683704214.jpg;_ylt=A86.I0wtlABEAssAZARgWscF;_ylu=X3oDMTA3dmhrOGVvBHNlYwNzc... children dressed as the sheppard's of Fatima shrine participate during the procession in central Portugal February 19, 2006. The remains of Lucia de Jesus dos Santos, the last of three children who claimed to see the Virgin at Fatima and who revealed a vision the Catholic Church said foretold the attempt to kill Pope John Paul, has been transferred to Fatima shrine on Sunday. Dos Santos, 97, died February 13, 2005, was the eldest of the shepherd children who in 1917 told of seeing apparitions of the Virgin Mary six times. REUTERS/Marcos Borga

sylvie.france
00Wednesday, March 1, 2006 3:14 PM
Les exercices spirituels de Carême pour Benoît XVI et la Curie Romaine
"Eucharistie Miséricordieuse" continue ses passionnants articles :

eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=0103061_retraite





beatrice.France
00Monday, March 6, 2006 8:37 PM
Saint-Petersbourg priera en duplex avec le Pape
Information lue sur le forum catholique, intéressante à double titre:
1° Cela a un rapport avec le 2ème secret de Fatima (voir article communiqué par Sylvie ci-dessus)
2° La 2ème raison est d'ordre privé!!! n'est-ce pas, Sylvie...






Voir le "fil" ICI

beatrice.France
00Thursday, March 9, 2006 1:26 PM
Rapt d'un bébé en Italie


Joignons nos prières à ceux du saint-Père, pour que tout se termine bien.
beatrice.France
00Friday, March 10, 2006 4:41 PM
Mauvaise nouvelle
Je ne sais pas où mettre cette nouvelle, qui me bouleverse, et qui m'est transmise à l'instant par Josephine:
Georg vient de nouveau d'être hospitalisé à Regensburg!!!
Prions très fort pour lui, unissons nos prières à celles de son frère.
Pourvu, pourvu, que ce ne soit rien de grave



http://www.basilicatanet.it/news/article.asp?id=406683
TERESA BENEDETTA
00Friday, March 10, 2006 4:54 PM
BEATRICE - C'est "bien" pour ce moment. Son medecin a annonce que encore il Monsignor a eu de l'arryhthmie, mas ce n'est pas chose grave et que Georg peut rentrer chez lui ce weekend. Tout de meme, c'est troublant - imaginons ce que Benoit doit eprouver! Prions!
Questa è la versione 'lo-fi' del Forum Per visualizzare la versione completa click here
Tutti gli orari sono GMT+01:00. Adesso sono le 2:59 PM.
Copyright © 2000-2021 FFZ srl - www.freeforumzone.com