New Thread
Reply
 
Print | Email Notification    
Author

PLAY FINALE - 5^ - MONTHEY - GE LIONS : 72-56 (3-2) .

Last Update: 6/10/2017 10:10 PM
Email User Profile
Post: 9,574
Registered in: 9/8/2006
Master User
OFFLINE
6/10/2017 12:42 PM
 
Modify
 
Delete
 
Quote






[Edited by !maro! 6/13/2017 2:36 PM]
Email User Profile
Post: 9,574
Registered in: 9/8/2006
Master User
OFFLINE
6/10/2017 9:57 PM
 
Modify
 
Delete
 
Quote

PLAYOFFS FINALE:
5^ giornata.



MONTHEY - GE LIONS (10.06.2017 - 17h30): 72 - 56 (3-2).









[Edited by !maro! 6/10/2017 10:01 PM]
Email User Profile
Post: 9,575
Registered in: 9/8/2006
Master User
OFFLINE
6/10/2017 10:10 PM
 
Modify
 
Delete
 
Quote






A moins d'un miracle...





Image: Keystone.





Sans leur Américain, Antonio Ballard, les Lions de Genève ont été archi-dominés par Monthey qui n'est plus qu'à 40 minutes (ou plus) du titre. La suite (et la fin?) c'est mardi au Pommier..



A moins d’un miracle, Monthey a tout dans les mains pour devenir, déjà mardi au Pommier ou samedi prochain dans son petit chaudron du Reposieux, champion pour la troisième fois de son histoire. Les Valaisans, qui fêtent cette année leurs cinquante ans d’existence, ont nettement pris l’ascendant aux rebonds et psychologiquement dans une finale qui n’a plus la même saveur depuis qu’Antonio Ballard s’est blessé mardi dernier au Grand-Saconnex. En s’imposant pour la troisième fois dans cette série (72-56), les joueurs de Niksa Bavcevic ne sont plus qu’à vingt minutes du titre. «Mais je connais très bien Jean-Marc Jaumin, le coach genevois, il a été un très grand joueur, lui et son équipe ne vont pas jeter l’éponge comme ça», prévient l’entraîneur des Valaisans.

Il n’empêche que les Lions de Genève ont certainement laissé plus qu’un point dans la bataille ce fameux mardi soir au Pommier. Ils ont tout d’abord égaré l’avantage du parquet, si important quand il s’agit d’affronter ce public chablaisien. Monthey, dans sa salle du Reposieux, c’est vraiment du solide. Le public est un véritable sixième homme. Mais c’est surtout leur meilleur joueur, si brillant dans les airs, que les Genevois ont perdu. L’Américain a terriblement manqué sous le panneau. Les Valaisans en ont profité pour faire le ménage sous le panier (45 à 24!). Et un avantage psychologique, surtout avec la présence de Jordan Heath, leur tour de contrôle. Le géant des Chablaisiens, qui avaient manqué les actes No 2 et 3, lorsque les Genevois s’étaient emparés des commandes, a métamorphosé sa troupe. Il est vrai qu’un seul être vous manque et oui, on connaît la suite. Même si on ne peut jamais jurer de rien avec l’équipe du Grand-Saconnex, c’était bien mal parti. Croisé une petite heure avant le coup d’envoi, Imad Fattal, le président des Lions, refusait pourtant de se montrer pessimiste même s’il était conscient que la mission serait délicate. «Ce soir, soit on prend une déculottée ou alors…» Il espérait un gros match de Chaz Williams, de retour au jeu après sept matches dans les tribunes ou de Dominykas Milka, le dernier arrivé, qui allait forcément bénéficier de minutes de jeu supplémentaires. Si l’Américano-Letton a sorti son match (11 points, 5 rebonds), il a dû se sentir un peu seul, d’autant que Marko Mladjan, dans un soir sans (7 points et 3 rebonds) avait été pris en grippe par des partisans qui l’ont sifflé à chaque fois qu’il touchait le ballon. Quant à Robert Kovac, il a couru toute la partie après sa réussite qui le fuit depuis une semaine. Dans ces conditions, il était bien compliqué de créer l’exploit pour un visiteur qui s’est accroché 13 minutes avant de sombrer (65-44, 33e). Si les Genevois sont revenus à neuf longueurs (65-54) grâce notamment à Juraj Kozic sur la fin, Monthey, plus collectif, tenait trop bien son os pour le lâcher. «Le début du troisième quart (de 50-44 à 65-44) nous a coupé la tête et les jambes, déplorait Jean-Marc Jaumin, qui veut toutefois encore y croire. Il y a encore de l’espoir et on va tout faire pour nous imposer mardi devant notre public.»

Le coup d’envoi du sixième acte est prévu ce mardi au Pommier à 19 h 30. Et si Antonio Ballard, qui voulait jouer ce samedi, revenait? «C’est un homme exceptionnel mais je suis convaincu qu’il est déjà en train de remonter ses coéquipiers dans le vestiaire», lâche le coach qui veut croire à un nouveau miracle.

BY : LA TRIBUNE DE GENEVE.


Admin Thread: | Close | Move | Delete | Modify | Email Notification Previous page | 1 | Next page
New Thread
Reply
Cerca nel forum
Tag discussione
Discussioni Simili   [vedi tutte]

Feed | Forum | Users | Search | Log In | Register | Admin
Create your free community and forum! Register to FreeForumZone
FreeForumZone [v.6.0] - Leggendo la pagina si accettano regolamento e privacy
Tutti gli orari sono GMT+01:00. Adesso sono le 3:56 PM. : Printable | Mobile
Copyright © 2000-2022 FFZ srl - www.freeforumzone.com